Logo NEOS

Blogue

Le « pitch mail » pour remplacer la lettre de présentation

À la recherche d’un emploi ou d’un stage, ton premier réflexe est de rédiger ton CV et ensuite ta lettre de présentation. Sachant que ton CV sera parcouru en 15 secondes: à ton avis, combien de temps un recruteur passera-t-il de temps sur ta superbe lettre de présentation? Voici la vrai question à se poser: est-ce encore pertinent de dépenser de longues heures à écrire des lettres personnalisées pour chaque employeur?

_MG_1522

La lettre de présentation est-elle devenue une option?

On en revient souvent au même point: l’évolution des technologies et des réseaux sociaux ont très largement contribué à changer nos habitudes et nos comportements, aussi bien du côté recruteurs que du côté candidats. Je n’invente rien, même Wikipédia le dit (en tapant le mot « lettre de présentation »):

« Depuis l’usage généralisé des messageries électroniques dans les entreprises, la lettre de motivation est peu à peu remplacée par des messages électroniques de candidature. L’usage des réseaux sociaux professionnels (Linkedin et Viadeo) favorise aussi les candidatures sans lettre de motivation : les chercheurs d’emploi peuvent postuler en envoyant simplement leur profil en ligne. »

Il faut déjà comprendre que les recruteurs reçoivent beaucoup de candidatures (en tout cas pour les postes les plus généralistes), il s’agit donc pour eux de faire une première sélection des candidatures intéressantes. À cette étape, comment vont-ils décider de mettre ta candidature du bon côté de la pile? Ils vont tout simplement parcourir ton CV en 15 secondes pour vérifier si tu réponds aux exigences du poste. Éventuellement, il y aura un second tri pendant lequel le recruteur regardera ton CV d’un peu plus près. Ensuite, une fois que sa liste est réduite à quelques CV, il prendra peut-être la peine de lire ta lettre de présentation, si tu as fait un effort dans les premières lignes pour l’interpeller. Mais rien ne garantit qu’il n’utilisera pas ce temps pour aller voir ton profil Linkedin, ou pour « googler » ton nom.

Bref, je ne veux pas généraliser sur les pratiques des recruteurs. Ils ont tous leurs méthodes, leurs sensibilités et leurs préférences. Mais je peux dire une chose avec certitude: la lettre de présentation peut être facilement remplacée par un courriel de présentation, accompagné du CV. Cette méthode est bien plus percutante, et fait gagner du temps à tout le monde.

Je pense que le fait de devoir accompagner automatiquement sa candidature d’une lettre de présentation est tout simplement entré dans les moeurs avec le temps. Et peut-être que les recruteurs les plus traditionnels préfèrent encore en recevoir une (ce qui est mon cas) mais ça ne doit pas être éliminatoire.

Le « pitch mail », qu’est-ce que c’est ?

Le « pitch mail », c’est le texte qui va expliquer clairement et simplement ce que tu vas apporter à l’entreprise. Il se trouve dans le corps de ton courriel prêt à être envoyé au recruteur, mais tu peux également le mettre en pièce jointe si la fameuse lettre de motivation est requise, ou que tu passes par une plateforme de recrutement qui l’exige. Si le « pitch mail » se veut plus court et concis, il exige d’être efficace et percutant.

Voici les 5 principaux conseils pour rédiger un « pitch mail »:

  • 1 – Donne les raisons de ta candidature;

  • 2 – Sois concis: les pitch les courts sont les meilleurs;

  • 3 – Personnalise ton message: 

Même si les recruteurs ne sont pas reconnus pour être les plus créatifs lorsqu’ils s’agit de diffuser leurs offres d’emploi, ils exigent des candidats un minimum de personnalisation dans leur approche au moment de postuler.

  • 4/ Présente tes arguments les plus forts en une douzaine de lignes maximum.

  • 5/ Sois vendeur !

 

Comment rédiger le pitch mail ?

L’introduction doit rappeler pour quel emploi tu postules et pourquoi.

STOP ! : « J’ai relevé avec beaucoup d’intérêt… » ou « Suite à votre offre, je souhaite proposer ma candidature ».
OUI ! : « Vous recherchez un chef de projet, je suis le candidat qu’il vous faut ! » ou « Passionné depuis toujours par les nouvelles technologies, j’aimerai vous rencontrer pour… »

Le corps du texte ne sert pas à redire ce qui est indiqué dans ton CV. Il faut mettre en rapport tes expériences (si c’est ton premier stage, mets de l’avant les projets intéressants sur lesquels tu as travaillé à l’université) et tes motivations avec l’offre. Pour cela pose-toi les bonnes questions :

Pourquoi ta formation est un atout pour l’entreprise? Quelles compétences apportes-tu? Quelles valeurs de l’entreprise te rejoignent? etc. Il s’agit de te projeter dans ton futur poste et de te demander pourquoi tu serais un bon élément pour l’organisation.

La conclusion, elle clôture le pitch de manière positive et projective. Il est tout à fait possible de faire court et moderne sans manquer de respect.

STOP ! « Veuillez agréer, Monsieur, Madame » (et toutes ses dérivées)
OUI ! « Au plaisir de vous rencontrer afin d’échanger sur vos besoins et partager des valeurs professionnelles communes », « Je vous souhaite une très bonne journée »

Simple, efficace et qui vous ressemble !

Ne manquez aucun article en vous abonnant à notre infolettre

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.