Logo NEOS

Blogue

Comment attaquer la semaine du bon pied ? 5 conseils pour te réconcilier avec le lundi !

Par Angèle

Le matin, quand le réveil sonne, ce n’est fun pour personne. Mais quand en plus c’est lundi, sortir du lit est une mission particulièrement difficile ! Pourquoi ? Parce qu’on est lundi, tout simplement et que depuis la nuit des temps, le lundi te laisse un goût amer dans la bouche, il t’irrite, t’angoisse, te fait horreur ! Mais pourquoi, par rapport aux autres jours de la semaine, le lundi est si dur ? Et surtout, à l’aide de quels moyens concrets pourrais-tu renverser la balance et le transformer en une super journée ? Car oui, c’est possible, et je vais te livrer ici quelques petits conseils pour te réconcilier avec le lundi qui, finalement, n’est qu’une journée comme les autres !

LE BONHEUR DU WEEK-END

Ah que tu étais bien en week-end, avec tes amis ou ta famille, à partager des moments chaleureux, te balader, magasiner, faire la fête, dormir tard, rêvasser au soleil, faire du sport, à prendre le temps de vivre et de profiter de la vie sans pression, sans préoccupation, sans stress ! Ces deux journées ont éclipsé à elles seules tous les soucis de ta semaine et t’ont propulsé sur un petit nuage de bonheur… qui ne dure malheureusement que 48 heures !

LE LUNDI, ENNEMI ?

Et oui, très vite, le lundi refait surface avec son lot de préoccupations et te rappelle que toutes les bonnes choses auxquelles tu viens de goûter ont un prix ! Et ce prix, outre ton travail de la semaine, c’est aussi le blues du dimanche soir qui l’accompagne. Ça fait partie du lot alors si tu veux le fun du week-end il te faudra aussi faire avec la petite dépression de la reprise.

L’ORIGINE DU MAL-ÊTRE

Selon Julie Ménard, Professeure au département de psychologie de l’UQÀM et experte en psychologie du travail, les principales raisons du « blues du dimanche soir » sont au nombre de deux : d’abord, le lundi soir, tu fais le deuil de ton week-end, tu te prépares mentalement à la fin de toutes les choses agréables que tu as vécues, ce qui te plonge dans une petite déprime. Ensuite, et c’est ce qui fait selon elle le plus de sens, dès le dimanche soir, tu anticipes la reprise du lundi, tu te mets à l’appréhender, à être anxieux en y pensant : seras-tu à la hauteur de tes tâches ? Vas-tu atteindre tes objectifs et satisfaire ton supérieur ?

LE REMÈDE

Heureusement, il existe quelques petites astuces, simples et efficaces pour renverser la situation et tirer le meilleur du lundi ! Neosjob.com les a listées pour toi. Tu vas voir, c’est à la portée de tout le monde !

  1. Ne rumine pas ton lundi trop en avance ! Anticiper, ça a du bon, mais pas dans tous les cas. Bien souvent, c’est l’anticipation, le laps de temps avant l’événement qui est le plus stressant. Tu l’imagines, tu essayes de t’y préparer, il y a beaucoup d’inconnues et ça t’angoisse. Mais une fois que tu y es, que tu es lancé, le stress se dissipe. Aussitôt que tu es dans l’action, plus le temps de réfléchir ni d’avoir peur. Quel soulagement ! Alors essaye d’arrêter de penser à ton lundi dès le dimanche soir. Occupe-toi l’esprit, remplis ta journée, lis un bon livre, va au cinéma, sors avec des amis, balade-toi. Quelle que soit la raison de ton stress, tu ne pourras rien y faire avant le lundi matin, alors autant ne pas se faire de soucis trop en avance.
  1. Prépare-toi un plan d’action ! Le vendredi, prends quelques minutes pour mettre au point un plan d’action de ta semaine à venir. Attention, sois réaliste, aménage ton planning de manière réalisable et aussi agréable que possible. Par exemple, alterne une tâche que tu aimes avec une tâche qui te rebute un peu plus, ou encore ne prévois pas de passer cet appel tant redouté dès 8h30 lundi matin ! Décale-le dans ta journée ou même le lendemain. Ne surcharge pas ton planning avec plus que tu ne peux faire. Si tu arrives à la fin de toutes les tâches que tu t’étais fixées et que tu peux en faire de nouvelles et ainsi prendre de l’avance sur ta semaine, tu ne t’en sentiras que mieux ! Ce sentiment d’accomplissement te fera du bien et te donnera confiance pour la suite.
  1. Change de perspective ! Beaucoup d’entre nous ont tendance à se représenter les choses à faire de manière négative. C’est une manière d’appréhender ta vie en général, de voir le verre à moitié vide ou à moitié plein… Essaye de changer de point de vue pour voir la vie (et donc ton travail) et tout ce qu’elle met sur ton chemin autrement, de te concentrer sur tout ce qu’il y a de positif. Un appel important à passer ? N’imagine pas le pire, dis-toi que c’est l’occasion de t’affirmer, de véhiculer une image positive de ton entreprise, d’apprendre de nouvelles choses. Fais comme si le seul résultat que tu pouvais obtenir était positif ! Et c’est le cas : sortir de sa zone de confort, c’est grandir. Tu verras, changer de perspective te fera prendre la vie et le lundi matin autrement.
  1. N’attaque pas le travail tout de suite ! Le lundi matin, lorsque tu arrives au bureau, accorde-toi un petit temps avec tes collègues. Raconte ton week-end, partage tes bons moments et fais durer leurs bienfaits positifs. Pourquoi ne pas, par exemple, instaurer le « débriefing du week-end » tous les lundis matins autour d’un déjeuner partagé ? Chacun ramène quelque chose et tu t’accordes un moment chaleureux et convivial avec tes collègues avant de te mettre au travail. Tu verras que tu n’appréhenderas plus le lundi matin mais qu’au contraire tu auras hâte d’y être !
  1. Fais un travail sur toi ! Arrête de douter et aie confiance en toi ! Si tu es à ton poste, c’est très probablement parce que tu en as les compétences. Sois en phase avec toi-même, conscient de tes qualités comme de tes faiblesses. Encore une fois, tes faiblesses ne le sont que si tu décides de les voir comme des faiblesses (question de perspective !). Vois-les plutôt comme des occasions de t’améliorer, des opportunités à saisir, des défis. Sois honnête avec toi-même, tu auras une meilleure idée de ce que tu vaux. Quoi qu’il en soit, tu auras moins tendance à appréhender le lundi si tu es conscient de ton juste potentiel.

Maintenant que tu es prêt à attaquer la semaine, souviens-toi le plus important : le lundi est une journée comme les autres et à seulement cinq jours du prochain week-end !

Ne manquez aucun article en vous abonnant à notre infolettre

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.