Logo NEOS

Blogue

4 conseils efficaces pour la négociation de salaire

Par Kevin Courtin, CRHA

 

La négociation de salaire en entrée de poste, après une offre d’une entreprise concurrente ou après des années d’ancienneté peut s’avérer être une tâche difficile pour certaines personnes frileuses à l’idée de parler d’argent et de leur propre situation. Respire, suis nos conseils qui t’aideront sans doute à arriver à tes fins et à obtenir le salaire que tu mérites.

Prépare ton entrevue

Ça y est tu as franchi le pas de demander à passer une entrevue avec ton supérieur. Le jour J approche à grands pas alors ne perd pas de temps et prépare-toi à mettre toutes les chances de ton côté. Préparer cette entrevue de négociation de salaire c’est premièrement nourrir ton argumentaire en te posant préalablement des questions sur la position actuelle de l’entreprise par rapport aux augmentations, sur la flexibilité de l’entreprise, sur le salaire de tes collègues et sur la justification d’un salaire différent du leur. Il faut également connaître ta valeur sur le marché du travail, tes possibilités en cas de départ ainsi que ce que cela engendrerait pour l’employeur actuel. Enfin, remémore-toi toutes tes prouesses professionnelles et tes liens privilégiés avec les clients pour pouvoir les énoncer à ton supérieur, mais aussi pour renforcer ta confiance en toi !

Choisis le bon moment

Il y a plusieurs bons moments pour négocier un salaire, le but est alors de les remarquer et de développer ton côté opportuniste. Privilégie alors un moment de détente au sein de l’entreprise où ton supérieur aura le temps de réfléchir à ta demande ou un moment de succès personnel ou de succès collectif. Le bon moment peut aussi être l’entretien d’évaluation annuelle qui si tu as exécuté convenablement votre travail tout au long de l’année sera le moment où rien ne peut vous être refusé. Enfin, un changement d’entreprise est bien évidemment un moment opportun pour négocier un salaire plus avantageux que ton salaire précédent. Dans ce cas, c’est à toi de mettre ton profil et tes qualités en valeur, de placer la fourchette de salaire assez haute, de connaître ton industrie sur le bout des doigts et de valoriser tes expériences antérieures.

Fait passer un message positif

Afin de que la négociation de ton salaire termine par aboutir sur tes attentes, il te faut adopter le bon ton et faire passer ce message comme quelque chose de positif pour l’entreprise comme pour toi. Il est nécessaire de prouver ta fidélité et ta motivation à travailler à ce poste et pour cette entreprise. Tu peux alors rappeler à ton supérieur que tu es comblé de travailler pour l’avancement et la croissance de son entreprise. Tu peux également lui demander son avis sur ton travail et sur sa vision de ton avenir professionnel au sein de l’entreprise. À ce moment-là, écoutes, montres que tu entends et n’oublies pas également de lui dire que tu es conscient des progrès possibles si ton boss en soulève quelques-uns. En somme, discute au lieu d’imposer, montre-toi professionnel et courtois pour que le message soit positif et constructif.

Trouve un plan B

Si la négociation de ton salaire a échoué pour des causes internes dont tu n’es pas responsable, comme un manque de budget, rends ta démarche initiale utile pour le futur et pour en savoir plus sur de prochaines possibilités de voir ta demande acceptée. Il peut en effet arriver que le moment que tu as choisi ne soit finalement pas le bon, car tu n’es pas informé de tout dans l’entreprise, mais dans ce cas, rebondis ! Il est également possible pour toi de prévoir de négocier des gains différents d’un salaire vu à la hausse tels que des congés additionnels, des bonis à la performance, une amélioration des conditions de travail ou encore une amélioration de ton régime d’assurance.

Bon succès!

Ne manquez aucun article en vous abonnant à notre infolettre

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.